Page d'accueil du CRE Lorraine

REVUE DE PRESSE DU CRE LORRAINE 2012-35
Semaine du 29 août au 4 septembre 2012
Lien  Journal / date / édition  Titre de l'article
01 L'Est Républicain, Mercredi le 29 Aout 2012 / Ouverture Lunéville Journée de découverte équestre
02 Le Républicain Lorrain, Mercredi le 29 Aout 2012 / SRB / Des petits cavaliers ravis
03 Le Républicain Lorrain, Mercredi le 29 Aout 2012 / SRB / L'écurie de La Cantera ouvre ses portes le 23 septembre
04 Le Républicain Lorrain, Jeudi le 30 Aout 2012 / STA / Le baroudeur a parcouru 1 500 km à dos de cheval
05 Vosges Matin, Jeudi le 30 Aout 2012 / Sports Départemental Nocturne de Pony-Games
06 Vosges Matin, Jeudi le 30 Aout 2012 / Neufchâteau Colo Rando : Le gala, c'est samedi
07 Le Républicain Lorrain, Vendredi le 31 Aout 2012 / THI / Hey Joe ... Lucky Luke aura ta peau
08 Le Républicain Lorrain, Vendredi le 31 Aout 2012 / STA / Des chevaux du sable et du public
09 Le Républicain Lorrain, Vendredi le 31 Aout 2012 / THI / Revoilà les Dalton !
10 Le Républicain Lorrain, Vendredi le 31 Aout 2012 / SRG / Deux jours de fête au parc archéologique
11 L'Est Républicain, Samedi le 01 Septembre 2012 / Stenay / Fromeréville-les-Vallons Balade et découverte du terroir
12 L'Est Républicain, Samedi le 01 Septembre 2012 / Sortir en Meurthe-et-Moselle / Nancy « Promenons-nous dans les bois »
13 Le Républicain Lorrain, Samedi le 01 Septembre 2012 / Région / Revoilà les Dalton à Puttelange
14 Le Républicain Lorrain, Samedi le 01 Septembre 2012 / SRB / Le cheval roi de la Mutche
15 Le Républicain Lorrain, Samedi le 01 Septembre 2012 / THI / Une saison porteuse pour le Poney-club
16 Le Républicain Lorrain, Samedi le 01 Septembre 2012 / STA / Le cheval est roi ce week end.
17 L'Est Républicain, Dimanche le 02 Septembre 2012 / Montmedy / Romagne-sous-les-Côtes Halte fraîcheur
18 L'Est Républicain, Dimanche le 02 Septembre 2012 / Grand Nancy / Seichamps Sophie et Pascal
19 Le Républicain Lorrain, Dimanche le 02 Septembre 2012 / STA / Trois cents cavaliers au domaine de la Romazières
20 Vosges Matin, Dimanche le 02 Septembre 2012 / Epinal C'est parti pour les poney games !
21 L'Est Républicain, Lundi le 03 Septembre 2012 / Pont-A-Mousson et sa région / Fey-en-Haye La reprise à la ferme équestre
22 L'Est Républicain, Lundi le 03 Septembre 2012 / Ligny / Chardogne Au pays des cow-boys
23 L'Est Républicain, Lundi le 03 Septembre 2012 / Sport Lorraine / Altviller CSO amateur, à Altviller
24 Le Républicain Lorrain, Lundi le 03 Septembre 2012 / STA / Domaine de la Forge
25 Le Républicain Lorrain, Lundi le 03 Septembre 2012 / MTZ / Nouvelle championne aux Ecuries d'Olgy
26 Vosges Matin, Lundi le 03 Septembre 2012 / Neufchâteau Colo Rando aux pas des chevaux...
27 L'Est Républicain, Mardi le 04 Septembre 2012 / Sortir en Meurthe-et-Moselle / Rosières-aux-Salines Spectacle équestre
28 L'Est Républicain, Mardi le 04 Septembre 2012 / Banlieue Nord / Eulmont A cheval jusqu'à la Madine
29 Le Républicain Lorrain, Mardi le 04 Septembre 2012 / MTZ / Une gerbe au pied de la statue messine
30 Le Républicain Lorrain, Mardi le 04 Septembre 2012 / FOR / Fête du cheval
31 Le Républicain Lorrain, Mardi le 04 Septembre 2012 / THI / Tagada tagada, c'étaient les Dalton !
32 Le Républicain Lorrain, Mardi le 04 Septembre 2012 / Sports / Succès à Altviller
33 Le Républicain Lorrain, Mardi le 04 Septembre 2012 / MTZ / La voie verte sort des cartons
34 Vosges Matin, Mardi le 04 Septembre 2012 / Moselotte / Thiéfosse L'écurie du Champ du vent : des activités variées
35 Vosges Matin, Mardi le 04 Septembre 2012 / Ajol et Vosges Saônoises / Le Val-d'Ajol « La Sentinelle » reprend au galop
36 Vosges Matin, Mardi le 04 Septembre 2012 / Vosges Concours d'élevage
37 Vosges Matin, Mardi le 04 Septembre 2012 / Vittel Des poids lourds équins

 

01

  © L'Est Républicain, Mercredi le 29 Aout 2012 / Ouverture Lunéville
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Journée de découverte équestre

L'écurie de la Licorne ailée, à Gélacourt, ouvrira ses portes au public, ce samedi 1er septembre, de 10 h à 18 h. L'occasion de faire plus ample connaissance avec le monde des chevaux.
 

     
02

© Le Républicain Lorrain, Mercredi le 29 Aout 2012 / SRB /
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Des petits cavaliers ravis

Les cavaliers du centre équestre Enbraye Farm ont passé deux journées tous ensemble. Photo RL
 
La chaleur n'a pas entamé l'enthousiasme de huit élèves du poney-club. Océane, Leelou, Maëlle, Alara, Jade, Eva, Mathis et Vivien se sont adonnés à leur passion en suivant le premier stage organisé au poney club depuis l'ouverture du centre de loisirs équestre.

L'enseignant, Luc Andrieu, a dispensé les bons conseils pendant ce stage de préparation et de passage à l'examen des galops 1, 2 et 3. Tout ce petit monde a passé deux agréables journées dans les nouvelles installations du centre équestre.
 

     
03

  © Le Républicain Lorrain, Mercredi le 29 Aout 2012 / SRB /
Droits de reproduction et de diffusion réservés

L'écurie de La Cantera ouvre ses portes le 23 septembre
 
Une écurie pleine de charme qui attend un public nombreux pour ses portes ouvertes le 23 septembre. Photo RL.
 
L'Écurie de La Cantera située chemin de la Carrière, au bord de la forêt et loin de la circulation, ouvrira ses portes le dimanche 23 septembre toute la journée. Une kyrielle d'animations, de spectacles et de divertissements sera offerte aux visiteurs... Sans oublier l'animation phare avec Loïc Teutsch et son spectacle d'Europa Park.

En effet, Loïc Teutsch accompagné de plusieurs chevaux de l'écurie de Niderviller, assure les spectacles équestres du village western d'Europa Park. Son univers depuis l'enfance, c'est le cheval ! Son métier depuis plusieurs années, c'est artiste-chorégraphe-cascadeur à Europa Park. Entre deux saisons, Loïc regagne Niderviller et son écurie pour monter chaque hiver un numéro avec un cheval destiné à la piste aux étoiles du parc d'attractions.

En pratique

L'association équestre de La Cantera a pour but la gestion d'un centre équestre au sein duquel sont actuellement proposées des activités telles que des cours baby poney à partir de 3 ans, des cours débutant enfant et adulte, préparation des Galops, validation des Galops, attelage, sauts d'obstacles, cours de perfectionnement, stages, jeux ou autres. Certains dimanches et en périodes de vacances scolaires, des promenades en extérieur, randonnées sur plusieurs jours sont au programme. Toutes ces actions sont menées par deux monitrices diplômées d'état.

L'association accueille également et suivant les demandes, des écoles dans le cadre de l'équitation comme sport scolaire.

Parallèlement se déroule en période hivernale des formations aux arts du spectacle équestre, voltige cosaque, dressage...

L'écurie de La Cantera se compose d'un club house entièrement aménagé, de deux selleries, d'un rond de longe, d'un manège couvert et d'une carrière extérieure.

Loïc Teutsch est à la base de cette création et assure les formations au spectacle équestre, les débourrages et ventes de chevaux.

À Plaine-de-Walsch

Les cavaliers de La Cantera seront présents à Far West City les samedi 1er et dimanche 2 septembre sur les hauteurs de l'ancien stade de Plaine-de-Walsch. Ils participeront également au défilé dans le village le dimanche à 10 h.

Association La Cantera, affiliée à la FFE, chemin de la Carrière à Niderviller.
 

     
04

  © Le Républicain Lorrain, Jeudi le 30 Aout 2012 / STA /
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Le baroudeur a parcouru 1 500 km à dos de cheval
 
Avec Unico, le cheval qui l'accompagne depuis seize ans sur les routes de France, Bernard Seichepine a quitté Narbéfontaine le 3 juin pour atteindre Argentan en Normandie fin juillet.Photo DR
 
Au pas de son cheval, Bernard Seichepine a parcouru 1 445 km de la Lorraine à la Normandie en passant par le Nord. Il est parti « à l'aventure », sans itinéraire, ni gîte. Huit semaines sur les routes dont six sous la pluie. Récit.

Une boussole, une carte de France, le strict minimum de vêtements de rechange et de secours et un goût prononcé pour l'aventure... C'est ainsi que Bernard Seichepine a enfourché, un matin de juin, son hongre Unico. Son objectif : rejoindre la Normandie à dos de cheval pour le rassemblement international de cavaliers, Équirando 2012.

Partir sans aucune préparation

Le retraité de Narbéfontaine aurait pu voyager en van et filer directement d'est en ouest. Mais cet avide de randonnées équestres et de découvertes architecturales a préféré faire un détour par le Pas-de-Calais, « une région où je n'avais jamais mis les pieds », argumente celui que l'on surnomme «le baroudeur». Avec son âme d'aventurier, Bernard part alors sur les quatre chemins sans savoir s'il trouvera le gîte et le couvert à chacune de ses étapes. Les recherches et les contacts... « cela m'aurait pris un mois de préparatifs ! Ça me saoule ! lâche-t-il. Et puis c'est difficile d'estimer à l'avance le nombre de kilomètres à parcourir quotidiennement. Mon cheval a 19 ans. Il vieillit. Avant, il pouvait trotter jusqu'à 40 km/jour. Aujourd'hui, c'est dix de moins. La météo joue aussi un rôle et les distances s'additionnent quand il faut absolument trouver un abri pour la nuit. » Bernard et Unico ont trotté entre 20 et 50 km par jour, ont totalisé 1 445 km en deux mois « dont plus de 500 km à marcher côte à côte pour ménager ma monture ! ». Le cavalier a « explosé » ses chaussures, laminé sa chemise et son pantalon trempé par la pluie qu'il a endurée pendant un mois et demi.

« J'ai perdu 8 kg »

Le moral d'acier du quinquagénaire lui a permis d'atteindre Argentan en Normandie. La rando équestre a été difficile « on a traversé de terribles orages ». Les toilettes étaient succinctes « à l'eau froide », la fatigue implacable « je m'interdisais de tomber malade », la nourriture aléatoire « j'ai rarement mangé des plats chauds. C'était souvent des casse-croûte. Une seule fois, un restaurant. J'ai perdu 8 kg. C'était vraiment une vie de nomade. », rapporte Bernard, déçu par l'accueil très peu chaleureux des gens du Nord. « À partir des Ardennes et jusqu'en Normandie, je n'ai jamais vu autant de cadenas, de chaînes et de panneaux "Chiens méchants" aux portillons des maisons ! », grogne-t-il.

Fin juillet, l'homme et l'animal atteignent enfin la Normandie et le Haras du pin, à 20 km d'Argentan. « Mon cheval était en meilleure forme que moi. Les contrôles vétérinaires autorisant l'accès au haras l'ont prouvé. En plus, il a participé à un défilé de 9 km au trot comme s'il n'en avait pas eu assez ! », s'étonne encore Bernard, prêt à repartir « dès la semaine prochaine si la famille et mes trois enfants ne me retenaient pas ».

Textes : Odile BOUTSERIN.

Une couche avec les rats

« Je n'aime pas squatter un bâtiment sans autorisation », confie Bernard Seichepine, parti de chez lui sans toile de tente. Une honnêteté qui n'a pas facilité sa quête journalière d'un abri pour lui et son cheval. « Il m'est arrivé de faire plus de 50 km pour trouver où me poser ». C'est ainsi que le randonneur s'est souvent contenté d'une banquette de caravane instable, d'une cabane d'enfant, une tente marocaine, un tipi, dans une grange « entre des sacs d'engrais et des rats ». Rarement d'un lit douillet...

Des milliers de kilomètres sous le sabot

Bernard Seichepine n'est pas un novice en matière de randonnées équestres. « En vingt ans, j'ai déjà sillonné les trois quarts des départements français ». Membre fondateur de l'association Les compagnons du voyage, il sillonne, avec d'autres cavaliers, les routes de la proche région puis de la Lorraine et toujours plus loin. « Nous avons fait tout l'Est, de l'Allemagne aux Alpilles. Nous sommes aussi allés à Fontainebleau, Châteaubriant et, cette année, dans le Jura ». Et tous ces périples avec le même cheval : Unico ! « S'il avait un compteur aux fesses, il afficherait un nombre considérable de kilomètres ! », sourit le propriétaire.

1 500 km à cheval ça use...

Avec le minimum vital pour ne pas surcharger son cheval, le cavalier de Narbéfontaine a parcouru près de 1 500 km pour rejoindre le rassemblement international Équirando, en Normandie. Photo DR
 
Il a fallu deux mois à Bernard Seichepine et son cheval pour rejoindre la Normandie où avait lieu le rassemblement international Équirando 2012. Ils sont partis de Narbéfontaine, complètement à l'aventure, en faisant un détour par le Nord. Le nomade est arrivé fatigué et amaigri. Son hongre de 19 ans, Unico, était plus en forme. Après 1 500 km dans les sabots, il a encore défilé au trot sur 9 km.
 
     
05

  © Vosges Matin, Jeudi le 30 Aout 2012 / Sports Départemental
Droits de reproduction et de diffusion réservés
 
Nocturne de Pony-Games

EQUITATION. - C'est ce week-end que se tiendra a nocturne de Pony-Games, à l'Equ'Crin d'Olima. Si les clubs alsaciens et franc-comtois ne peuvent pas être présents, 16 à 17 équipes au total participeront à cette compétition. Le centre équestre d'Epinal-Chantraine accueillera les équipes de la Ferme Equestre du Rupt, les Cavaliers de la Licorne de Dommartin, les cavaliers de Sandrine Pillot (anciennement au Ménil-Saint-Michel), et les équipes de Velaine-en-Haye. L'Equ'Crin présentera les 8 équipes qui étaient présentes au Championnat de France de Pony-Games en juin.

Le programme.- Samedi à 18 h : début des épreuves ; de 19 h à 20 h 30 : pause ; 22 h 30 : fin des épreuves. Dimanche à 10 h : début des épreuves ; de 12 h à 14 h : pause ; 16 h : fin des épreuves.

 
     
06

© Vosges Matin, Jeudi le 30 Aout 2012 / Neufchâteau
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Colo Rando : Le gala, c'est samedi
 
Après le gala au profit de l'association Leucem'action, samedi soir, le club ouvre ses portes, dimanche.
 
Pour fêter ses dix ans d'existence, le centre hippique Colo Rando organise, dans ses nouveaux locaux, un gala au profit de l'association Leucem'action, qui lutte aux côtés des enfants malades de Brabois pour améliorer leur sort.

Ainsi samedi prochain, à partir de 18 h, les jeunes cavaliers de l'association (qui compte près de 250 membres) proposeront tout un tas de démonstrations équestres.

Puis, à partir de 21 h, le public pourra assister à une représentation du spectacle de la troupe équestre de Nicolas Brodziak. Ce dresseur de talent, offrira avec ses chevaux et ses cavaliers, des séquences de voltige, d'attelage ou encore de sauts d'écoles, entremêlées de moments d'émotions intenses.

Enfin, dimanche, Colo Rando ouvrira ses portes à tous ceux qui souhaitent découvrir le monde du cheval, en profitant de démonstrations, d'un baptême à poney ou encore d'une balade en calèche.

Samedi 1er septembre gala équestre. À partir de 18 h, carrousel des jeunes cavaliers de Colo Rando. À 21 h, spectacle de Nicolas Brodziak. Entrée 12 euros (6 euros pour les moins de dix ans). Buvette et restauration sur place. Dimanche 2 septembre, journée portes ouvertes à partir de 11 h, entrée libre.
 

     
07

  © Le Républicain Lorrain, Vendredi le 31 Aout 2012 / THI /
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Hey Joe ... Lucky Luke aura ta peau
 
Cavalcade, poursuites et humour : les comédiens d'un jour se sont prêtés au jeu avec plaisir. Photos Pierre HECKLER
 
Les frères Dalton et Lucky Luke seront les vedettes du traditionnel spectacle offert par les bénévoles de l'association Attelage Passion et Loisirs, dimanche 2 septembre à Puttelange-lès-Thionville. Un véritable moment de bravoure !

Rantanplan, le chien plus stupide de l'Ouest, Lucky Luke et son fidèle Jolly Jumper, ce nigaud d'Averell, le méchant Joe et William et Jack, les deux frangins... Ils seront tous là ou du moins, leurs fidèles doublures. Pour la 9e édition de la fête de l'Attelage de Puttelange-lès-Thionville, les bénévoles vont s'en donner à coeur joie. Ils ont concocté une petite représentation juste pour le plaisir, le leur et celui du public. C'est la particularité de cette manifestation organisée par l'association Attelage Passion et Loisirs : pas de gros sous, que de l'amusement. Les comédiens d'un jour en sont à leur troisième répétition de ce qui reste le moment le plus attendu de la fête, mais pas le seul. Ainsi dans l'après-midi, Ben Hur juché sur son char fera sans doute pousser quelques « oh ! » et quelques « ah ! » parmi le public.

Des chevaux et des hommes

Près d'un millier de personnes s'arrêtent chaque année au bord de la D1 (entre Beyren-lès-Sierck et Mondorff) pour ce rendez-vous. Il faut dire que tout y est gratuit : les représentations, les balades en calèche ou à poney pour les enfants. Les animations qui permettront d'admirer le travail des chevaux de trait au cours d'épreuves de maniabilité avec des troncs d'arbres ou de démonstrations avec un tombereau attelé. On pourra aussi jouer avec ces bêtes magnifiques : les gros bras tenteront de le faire bouger d'un iota à bout de corde ou de se masser sur un plateau tiré par l'animal.

Deux carrières aménagées sur 5 ha de terrain offriront largement de quoi voir : une trentaine d'attelages venus de tout le Grand Est et des pays limitrophes qui participeront à un petit challenge, deux chevaux de trait, un âne attelé lui aussi, d'adorables mini-shetlands et une mini-ferme avec cochon, oie, chèvre, poney, âne, lapins, etc.

Au total, ils sont quatre-vingts bénévoles à tout donner pour que la fête soit belle, par passion du cheval. « Sans une équipe, un président tout seul ne fait rien », souligne Jean-Claude Linster... néanmoins président de l'association. Laquelle a pensé aux estomacs avec des menus, des casse-croûte, une buvette et même, la fameuse tombola au crottin de cheval pour gagner un porcelet.

L'entrée et les animations sont gratuites. On pourra regarder partir les premiers attelages dès 11 h (leurs propriétaires iront découvrir le secteur) mais la fête débutera réellement en début d'après-midi et se prolongera jusqu'en fin de journée. Alors rendez-vous dimanche sur la piste des Dalton.

E. de R. Dimanche 2 septembre Entrée libre, animations et spectacles gratuits.
 

     
08

  © Le Républicain Lorrain, Vendredi le 31 Aout 2012 / STA /
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Des chevaux du sable et du public
 

 
Ce sont plus de 200 visiteurs qui ont franchi les portes du centre équestre Rusty Farm de Freybouse pour voir le 1er concours NRHA France. 26 chevaux sont venus de la Meuse, de la Meurthe-Moselle, de l'Alsace et de la Marne et ont concouru les épreuves totalisant 60 départs sur la piste de sable fraîchement mise à plat à l'aide d'une herse.

François Klein, organisateur de ce concours d'équitation western, avait prévu le passage de huit catégories au cours de la journée.

Chaque concurrent débutait les épreuves avec 70 points, qui étaient composées huit figures, celle-ci était notée par un jury composé d'un juge et d'un script.

Après le passage de chaque catégorie, les trois meilleurs du classement repartaient avec une coupe et un trophée, le 4e et le 5e se sont vus remettre un flot.

Les cavaliers de Rusty Farm ont reçu des résultats très satisfaisants dans l'ensemble, notamment dans les catégories Green Reiner et Youth 14-18. Le cavalier Guillaume Vogel était 1er de sa catégorie avec 68 points.

Lors de cette journée conviviale, les visiteurs pouvaient se restaurer.
 

     
09

© Le Républicain Lorrain, Vendredi le 31 Aout 2012 / THI /
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Revoilà les Dalton !
 
Capturés par Lucky Luke, les Dalton parviendront-ils à s'échapper ? Réponse dimanche à Puttelange-lès-Thionville. Photo Pierre HECKLER
 
Lucky Luke et les Dalton : voilà le thème choisi dimanche pour la 9e Fête de l'attelage de Puttelange-lès-Thionville. Les bénévoles d'Attelage passion et loisirs ont multiplié les répétitions en costumes pour offrir au public leur traditionnel spectacle. Un moment aussi attendu que le traditionnel char de Ben Hur ou les nombreuses animations et démonstrations. Tout est gratuit, on vient pour le plaisir des yeux. Et cette année, le cheval de trait recevra un honneur mérité.
 
     
10

  © Le Républicain Lorrain, Vendredi le 31 Aout 2012 / SRG /
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Deux jours de fête au parc archéologique
 
Ce week-end, on assistera à des combats plus vrais que nature, au parc archéologique de Bliesbruck. Photo RL
 
Ces samedi 1er et dimanche 2 septembre, de 10 h à 18 h, se tient la fête gauloise au parc archéologique européen de Bliesbruck-Reinheim.

C'est la fête celtique des années précédentes qui change de nom et devient la fête gauloise. Soit deux jours consacrés à la vie des Gaulois, avec la présence de plusieurs troupes.

Les Gaulois d'Esse, travaillant sur l'évocation des Lémovices, viendront pour la première fois, de Charente, montrer les manoeuvres de troupes, la vie dans les camps des combattants, l'armement et les techniques de combat. Ils proposeront des ateliers d'artisanat et présenteront des vêtements portés par ces Gaulois qui ont donné leur nom au Limousin.

Le public découvrira le bivouac et le campement des guerriers Leuki (troupe de reconstitution du IIIe siècle avant J.-C) avec chars et chevaux, mais aussi l'entraînement quotidien des mercenaires gaulois. Durant deux jours, la troupe de guerriers, composée de fantassins et d'un char de combat, initiera à deux types d'entraînement : d'abord, une opposition entre les combattants avec des armes en bois, puis un affrontement entre le char et les fantassins munis d'armes. Ces combattants seront accompagnés de leurs compagnes et de leurs enfants.

L'artisanat sera également représenté, avec l'atelier de feutrage, travail du cuir, et de vannerie avec la Guilde (Nord), et des ateliers de cuisine antique, fonte, bronze et fer avec la troupe des Rauraci. De plus, cette année, la musique antique est à l'honneur avec la présence de Pascal Minne, qui fera partager sa passion pour la musique et les instruments de l'Antiquité.

Tarifs : 5 EUR; réduit, 3,50 EUR; gratuit jusqu'à 16 ans. Renseignements au parc archéologique européen de Bliesbruck-Reinheim au 03 87 35 02 20.
 

     
11

  © L'Est Républicain, Samedi le 01 Septembre 2012 / Stenay / Fromeréville-les-Vallons
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Balade et découverte du terroir
 
Un événement organisé par l'Office de tourisme.
 
Dimanche 9 septembre, l'Office de tourisme du pays verdunois organise comme chaque année une balade et découverte du terroir.

Durant toute la matinée, marcheurs, vététistes et cavaliers emprunteront les circuits balisés de leur choix à travers champs et forêts. Des produits labellisés « Meuse et Merveilles » dont les célèbres petits pâtés et brie de Meuse seront offerts à tous les participants sur les circuits.

Trois circuits marche sont prévus : 8, 13 et 16,5 km. Circuits VTT : 22 et 30 km. Le rendez-vous est fixé à la salle des fêtes de Fromeréville. Les départs s'effectueront de 8 h à 9 h. Adulte : 4 EUR. Moitié prix pour les enfant de 6 à 12 ans. Possibilité de location de chevaux : 35 EUR par personne (pour cavaliers confirmés) : huit chevaux sont disponibles. Le midi (vers 13 h), un repas du terroir sera proposé. Tarif : 12 EUR adultes de + de 12 ans ; 6 EUR enfants de 8 à 12 ans.

Inscription obligatoire quatre jours avant l'événement au : 03.29.85.41.52.
 

     
12

  © L'Est Républicain, Samedi le 01 Septembre 2012 / Sortir en Meurthe-et-Moselle / Nancy
Droits de reproduction et de diffusion réservés

« Promenons-nous dans les bois »
 
La démonstration de débardage à cheval a eu beaucoup de succès l'année dernière.
 
Pour la 3e année consécutive, le conseil de proximité de Laxou Village et la Fédération Flore 54 organisent demain une animation autour du parcours de santé de Laxou : « Promenons-nous dans les bois ».

Cette journée est placée sous les signes de la connaissance et de la protection de la forêt, de la nature et du bois. Elle vise à sensibiliser les habitants à la protection et l'amélioration de son cadre de vie. Elle a aussi pour objectif de faire découvrir la nature par des actions ludiques (ateliers, jeux autour de la faune et la flore).

22 stands présenteront différents organismes et associations : l'ONF, le Club alpin de Nancy, la Ligue de protection des oiseaux, l'Association pour la promotion et la sauvegarde du Massif de Haye, l'Association des chasseurs à l'arc de Meurthe-et-Moselle, etc.

La manifestation ouvrira à 10 h : 10 h 15 : randonnée en forêt, visites des stands et jeux géants, 12 h 15 : inauguration avec apéritif bio et soupe offerte par la Régie de quartier des Provinces, 13 h 30 : départ "grande marche", sortie VTT 2 h, randonnée avec découverte des oiseaux, 14 h : marche familiale, heure du conte, tir à l'arc,

14 h 15 : course à pied en nature, marche nordique, concours d'adresse (clouage de pointes dans le bois),

14 h 30 : concours de sciage, sortie VTT 1 h 30, lecture musicale itinérante, 14 h 45 : heure du conte, jeux animations, visites des stands, 15 h : déambulation autour des expressions de la forêt, jeux animations, tir à l'arc, 15 h 30 : heure du conte, concours de sciage, concours d'adresse, 16 h : débardage à cheval, 16 h 45 : clôture de la manifestation, 17 h : goûter avec boissons bio offertes.

Dimanche 2 septembre à partir de 10 h à la Sapinière de Laxou.
 

     
13

  © Le Républicain Lorrain, Samedi le 01 Septembre 2012 / Région /
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Revoilà les Dalton à Puttelange

Le spectacle s'annonce prometteur ! Photo archives RL
 
Une fête franchement sympa avec des bénévoles qui s'en donnent à coeur joie pour le plaisir du public, pour se faire plaisir aussi : la Fête de l'attelage, à Puttelange-lès-Thionville, a un petit quelque chose de particulier. Ce truc qui naît de la passion. Si l'on excepte la restauration, tout y est gratuit : baptêmes en calèche ou à poney pour les enfants, spectacles et animations. Au registre desquelles le cheval de trait aura un honneur mérité démontrant sa force en tirant troncs d'arbre, tombereau ou... plateau de spectateurs ! L'attelage de Ben Hur, les challenges d'attelages et l'intermède western restent également des moments très attendus. D'autant que cette année, l'association Attelage passion et loisirs a choisi les Dalton et Lucky Luke comme thème d'une représentation comico-chevaline. Mini-ferme, mini-sheytlands, âne attelé, tombola équine (on gagne un porcelet) permettront d'alterner les plaisirs de cette 9e édition, installée sur cinq hectares de terrain aménagés en deux carrières.

Ça se passe sur la D1 à Puttelange-lès-Thionville, entre Beyren-lès-Sierck et Mondorff. Rendez-vous demain dès la fin de matinée et jusqu'en soirée.
 

     
14

  © Le Républicain Lorrain, Samedi le 01 Septembre 2012 / SRB /
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Le cheval roi de la Mutche
 
Pas facile de garder son cheval dans le parcours imposé par les barres au sol, Photo RL
 
Comania, mélange de course d'orientation et d'épreuve de maniabilité équestre a permis à 83 équipes de se mesurer à la Mutche.
La Co Mania, mélange de course d'orientation et d'épreuve de maniabilité mise au point par l'association équestre Islande a permis à 83 équipes de se mesurer à la Mutche.

Le temps n'était pas au beau fixe pour l'événement équestre Comania et quelques averses ont parfois obligé cavaliers et montures à se mettre à l'abri. Mais tous ont au final apprécié cette journée de grand air. 83 équipes étaient au départ de la compétition, si l'on peut qualifier cette course d'orientation sympathique de compétition. Car bien loin d'un esprit fixé sur les comptes c'est plutôt une journée de communion dans la passion du cheval qui s'est déroulée à la Mutche.

Au stand, l'équipe de départ, Claude Bieber et les membres de l'association équestre Islande, distribuaient les fiches de pointage du parcours de deux boucles avec 17 balises à trouver et des dix ateliers. « La Comania de la Mutche a acquis une belle réputation. Le cadre et surtout l'ambiance font que cette année nous avons dû refuser du monde ! », explique Claude Bieber.

Pas facile de laisser son cheval au centre d'un cercle et de partir sans que ce dernier ne suive ou ne bouge... Le test d'immobilité n'était pas la tasse de thé de bien des équipes ! La haie a été plus d'une fois piétinée ou emportée, certains chevaux n'aimant pas trop avoir à la sauter.

Coté slalom, les balises au sol approchées faisaient moins peur que les épouvantails du parcours, Une bonne façon de connaître l'autorité du cavalier sur sa monture. La maniabilité était aussi au programme. Ne pas sortir du petit chemin sinueux imposé par les planches au sol n'était pas donné à tous.

La Comania sert aussi de test à l'aptitude à la promenade en campagne. Ainsi, parmi les épreuves, celle du franchissement de clôture était très prisée. Sans descendre du cheval, le cavalier devait défaire le crochet, faire passer son cheval, puis refermer le tout sans descendre et sans en principe que le fil « électrique » ne touche l'animal. L'entrée dans la Mutche et la nage au programme ont comme de coutume été les temps forts de l'après-midi, avec quelques refus mais aussi de belles démonstrations de dressage et de confiance complice entre homme et cheval. « Franchement, cette journée est super. L'organisation est au poil, la bonne humeur en prime malgré le temps capricieux. Ma jument Soraya a bien apprécié les paysages, la baignade et ce soir son paddock ! », explique un cavalier ravi qui a déjà prévu de revenir l'année prochaine.

À la fin de la journée, une fois les comptes faits, la remise des récompenses a permis de dresser le palmarès.

Concernant le classement senior : 1re, Sarah Bennani ; 2e, Stéphanie Damant ; 3e, Camille Weishard. Dans la catégorie junior, 1er, Paul Courtier ; 2e, Soléne Masson ; 3e, Laura Ledieu.

Un prix du meilleur déguisement a été attribué à Camille Weishard, déguisée en Tahitienne, tandis que le prix du plus jeune cavalier a été remis à Elodie Mutel âgée de 10 ans.
 

     
15

  © Le Républicain Lorrain, Samedi le 01 Septembre 2012 / THI /
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Une saison porteuse pour le Poney-club
 
Les concurrents ont été très entourés tout au long des épreuves du Trec. Photo RL
 
Le beau temps a favorisé les amateurs de loisirs équestres, amoureux des promenades ou de randonnées

plus techniques. De quoi assurer les beaux jours du Poney-club de Marlea.

Ces dernières semaines de beau temps et de franc soleil ont fait le bonheur des amateurs de loisirs équestres qui ont investi espaces naturels et urbanisés de la commune de Lommerange. Qu'ils soient néophytes ou plus expérimentés, jeunes ou plus âgées, on les a vus, tous les jours, arpenter rues et chemin que ce soit en calèche, sur des poneys ou sur des chevaux.

Ces dernières semaines de beau temps et de franc soleil ont fait le bonheur des amateurs de loisirs équestres qui ont investi espaces naturels et urbanisés de la commune de Lommerange.

Qu'ils soient néophytes ou plus expérimentés, jeunes ou plus âgées, on les a vus, tous les jours, arpenter rues et chemins que ce soit en calèche, sur des poneys ou sur des chevaux.

Ainsi, le Poney-club de Marlea s'est-il fortement investi pour offrir des réponses à toutes les gammes d'exigences pouvant être formulées par les amoureux de la gent équine.

En couple

Sommet de cette saison et la plus aboutie de ces réponses a été sans conteste le Trec (techniques de randonnées équestres de compétition) qui a drainé sur Lommerange soixante-dix montures venant du Grand Est (Meuse, Moselle, Vosges, Alsace).

Le Trec est une discipline équestre permettant de mettre en valeur le couple cavalier-cheval au travers de trois épreuves.

La première de celles-ci, le POR (parcours d'orientation et de régularité) a permis aux participants de se promener sur les chemins ruraux et forestiers de Lommerange et de Trieux en respectant un itinéraire IGN ainsi qu'une vitesse imposée.

La seconde de ces épreuves concernait la maîtrise des allures. Elle s'est jouée dans un couloir de cent mètres de longueur et de 1,5 mètres de largeur dans lequel il fallait effectuer un passage au galop le plus lent et un autre au pas le plus rapide. Le parcours était chronométré, la difficulté étant de ne pas sortir du couloir et de conserver l'allure tout le long du parcours.

La troisième est le PTV (parcours en terrain varié) qui s'est composé, selon les niveaux, de douze à seize obstacles choisis dans une liste officielle du règlement fédéral du Trec. Ces obstacles permettent d'évaluer la maniabilité du cheval, le respect et le calme du couple cheval-cavalier ainsi que leur connivence.

Le Trec peut être effectué seul ou en équipe. Il peut se référer à plusieurs niveaux. "Club" est le niveau de l'initiation. "Club élite" correspond à un niveau de perfectionnement. "Amateur" et "amateur élite" recouvrent des niveaux dits professionnels.

On saura tout de cette discipline lorsque l'on aura précisé deux étapes se déroulant avant les trois épreuves. La première de celles-ci met en oeuvre un juge qui examine le cheval dans son ensemble ainsi que son matériel (licol, selle, filet, pieds ferrés ou non, régularité des papiers du cheval, etc.). Idem pour le cavalier, sa tenue et ses papiers. Cette présentation est notée sur vingt points selon une grille d'évaluation.

La seconde de ces deux étapes préliminaires à l'épreuve impose au cavalier de reproduire sur une carte IGN vierge l'itinéraire correspondant à son niveau, à effectuer le relevé des kilomètres afin de calculer le temps idéal à réaliser par rapport à la vitesse de départ.

Les résultats du Trec

La première épreuve (Trec club élite individuelle) a été remportée par Eve de Marco, du club des Cavaliers du Gringerberg (57). La seconde épreuve (Trec club élite équipe) a été remportée par les cavaliers de la ferme équestre Kleinerlen (67). La troisième épreuve (Trec club individuelle) a vu la victoire de Lyse Mougel, de la ferme Bonjacques (88), Bénédicte Zallot de Lommerange faisant un podium avec une très belle troisième place. La quatrième épreuve (Trec club équipe) a été remportée par les cavaliers du Centre équestre de Marville (55), le Poney-club de Marlea classant ses participants aux troisième et quatrième places. Enfin, la cinquième épreuve a été remportée par Léa Bieber, de l'Association équestre Islande (57).
 

     
16

  © Le Républicain Lorrain, Samedi le 01 Septembre 2012 / STA /
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Le cheval est roi ce week end.
 
Photo RL
 
Concours hippique ce week-end

Bertille et Quamille du moulin. Photo RL

Ce concours, qui se déroulera sur deux jours, rassemblera plus de 300 chevaux et cavaliers, dès 9h, ces samedi 1er et dimanche 2 septembre. Tous les professionnels et amateurs lorrains et alsaciens seront présents. Une trentaine de bénévoles a tout mis en oeuvre afin que petits et grands, professionnels ou novices, puissent assister au concours de sauts d'obstacles, mais également visiter les installations de l'écurie de compétition et du poney club qui fête ses un an et qui accueille les enfants à partir de 3 ans. Les enfants seront d'ailleurs enchantés de voir une partie des petits animaux de la future mini-ferme, à savoir : poneys, âne nain, lapins, chèvres naines, et pourront également profiter du château gonflable installé pour l'occasion.

Ce samedi à partir de 18 h 30 : soirée country avec la traditionnelle soirée pizzas, flamms, grillades qui sera animée par News Country Animation.

Entrée libre et parking gratuit.
 

     
17

  © L'Est Républicain, Dimanche le 02 Septembre 2012 / Montmedy / Romagne-sous-les-Côtes
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Halte fraîcheur
 
Une étape appréciée par les cavaliers et leurs montures.
 
Elle possède un certain cachet. Ornée d'une jolie vasque en fonte placée au centre de son bassin hexagonal, la fontaine du XIXe siècle sise rue de l'Église flatte agréablement l'oeil du touriste de passage ou de l'autochtone jamais blasé. Le doux murmure de l'eau berce le visiteur des lieux d'une plaisante mélodie... Et attire surtout les courageux randonneurs de passage. Comme cette troupe de cavaliers qui a fait étape au village lors de sa caniculaire chevauchée. Une quinzaine de téméraires qui se sont empressés d'aller rafraîchir leurs valeureuses montures avant de poursuivre le périple par monts et par vaux en pays damvillois.
 
     
18

  © L'Est Républicain, Dimanche le 02 Septembre 2012 / Grand Nancy / Seichamps
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Sophie et Pascal
 
Les époux Raboin.
 
Samedi après midi, Jacqueline Panis, conseillère municipale, a uni par les liens du mariage Sophie Jambut, monitrice d'équitation à l'Oxer, domiciliée à Laître-sous-Amance et Pascal Raboin, responsable de centre équestre, résidant Côte du Chanois à Seichamps. A la sortie de la mairie, les cavaliers de l'Oxer ont fait une haie d'honneur aux mariés. Nos félicitations et nos meilleurs voeux de bonheur.
 
     
19

  © Le Républicain Lorrain, Dimanche le 02 Septembre 2012 / STA /
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Trois cents cavaliers au domaine de la Romazières
 
Photo Thierry SANCHIS.
 
Trois cents cavaliers sont ce week-end au domaine de la Romazières, à Altviller, pour s'affronter sur ving-cinq épreuves de saut d'obstacle. L'occasion de découvrir les concours hippiqueset de voir les chevauxde plus près.

Concours hippique : les épreuves ont repris hier

Plus de trois cents cavaliers seront présents sur le week-end. Photo Thierry SANCHIS.

Hier débutait à Altviller la première étape des épreuves permettant aux cavaliers de marquer des points pour se qualifier aux championnats de France qui auront lieu àLamotte-Beuvron.

C'est au Domaine de la Romazières que trois cents cavaliers, essentiellement d'Alsace et de Lorraine, sont venus s'affronter dans les catégories ponam, club et amateurs. Vingt-cinq épreuves vont se succéder sur ce week-end, pour du saut d'obstacles, ces derniers variant entre 50 cm et 1,20 m.

« L 'un des buts est de faire découvrir le cheval au grand public, explique Bertille Guerber, responsable de cet événement. Pour les enfants, il y a un château gonflable installé dans le manège, la possibilité de visiter les écuries qui en temps normal sont fermées, des ânes et des biquettes. »

Vingt cavaliers du Domaine de la Romazières sont engagés sur la compétition, qui se poursuit aujourd'hui.

 
     
20

  © Vosges Matin, Dimanche le 02 Septembre 2012 / Epinal
Droits de reproduction et de diffusion réservés

C'est parti pour les poney games !
 
Les moustiques et poussins ont entamé la compétition avec brio et les plus téméraires ont pu évoluer seuls sur les parcours !
 
Le « jeu de la balle et du cône » a reçu un franc succès auprès des apprentis cavaliers.
 
Hier soir, Stéphanie Olivain et le club hippique d'Epinal lançait la quatrième édition des « poney games ». Au programme de cette compétition pas comme les autres : des jeux en équipes, au cours desquels les participants essayent de franchir en premier la ligne d'arrivée. Un jeu de vitesse, certes, mais qui ne manque pas d'être pimenté par différentes épreuves qui permettent de tester l'adresse et l'habileté des cavaliers, mais aussi la qualité de dressage du poney.

De tous niveaux, les quelque 86 participants se sont donc affrontés au gré des slaloms, jeu des cartons, jeu de la corde, du drapeau ou du facteur... Mais que l'on ne s'y trompe pas : si l'on ne peut que constater l'évident engouement des participants et l'ambiance bon enfant qui règne à l'Equ'Crin d'Olima, toutes ces épreuves réclament un minimum de technique, jusqu'aux plus ardues : descendre et remonter d'un cheval en marche, une épreuve réservée aux cavaliers les plus aguerris.

Naturellement, tous ces jeux sont adaptés au niveau des cavaliers qui effectueront entre 8 et 36 jeux en fonction de leur catégorie. Evidemment, la soirée s'achèvera sur la distribution des lots et autres récompenses, autour du traditionnel barbecue organisé par l'association Epinal Passion Cheval, qui viendra clore cette toute première étape des « poney games » placée sous le signe de la convivialité.

Pour celles et ceux qui auraient manqué cette première journée, une seconde étape se déroule ce dimanche, entre 10 h et 12 h, à l'Equ'Crin d'Olima, puis entre 14 h et 17 h avec paraît-il toujours plus de jeux et de difficultés techniques.
 

     
21

  © L'Est Républicain, Lundi le 03 Septembre 2012 / Pont-A-Mousson et sa région / Fey-en-Haye
Droits de reproduction et de diffusion réservés

La reprise à la ferme équestre
 
La rentrée se prépare progressivement à la ferme équestre du Vieux Fey. Les cours vont reprendre dès ce lundi 3 septembre. L'équipe pédagogique a mis en place pour les cavaliers un large planning. Une quarantaine de séances d'équitation hebdomadaire sont prévues pour accueillir l'ensemble des adhérents. La ferme équestre est ouverte tous les jours de la semaine.

Deux nouveaux chevaux d'instruction ont été dressés pour la rentrée. La ferme équestre propose des cours pour tous les niveaux. Les enfants peuvent débuter dès l'âge de 3 ans. Une approche ludique qui permet aux jeunes cavaliers de découvrir l'équitation tout en s'amusant.

Les jeunes handballeurs de l'ASP de Pagny-sur-Moselle ont profité des derniers jours de vacances pour visiter à la ferme équestre. Une après-midi « découverte » avait été organisée autour de trois ateliers : monte à poney, soins des animaux et atelier manuel.

Les activités automnales seront variées à la ferme équestre. Randonnée au Lac de Madine, stage d'équitation western et challenge de saut d'obstacles sont au programme.

Une journée « portes ouvertes » est prévue le dimanche 23 septembre à l'occasion de la fête nationale du cheval. Les cavaliers, encadrés par leurs enseignants, préparent un spectacle sur le thème du cirque. Clowns, jongleurs, numéro de trapèze feront le show à partir de 15 heures au grand manège.

Les visiteurs sont attendus nombreux pour découvrir ce sport riche et varié. La fête du cheval à Fey-en-Haye est également l'occasion de faire une petite promenade à dos de poney et de se renseigner sur le fonctionnement du centre équestre.

Contact Delphine : 06.70.26.08.35.
 

     
22

© L'Est Républicain, Lundi le 03 Septembre 2012 / Ligny / Chardogne
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Au pays des cow-boys
 
Un beau défilé équestre dans les rues du vilage.
 
Un beau défilé comme au temps des cow-boys.
 
« C'est rare de faire un aussi beau bivouac », félicite Amélie Déprez, jeune cavalière émérite de l'AMTE (association meusienne de tourisme équestre). « Ici, c'est super-festif avec de l'ambiance et beaucoup de cavaliers. En plus, nous avons le beau temps », complète Clotilde Andrès, la secrétaire de l'AMTE. Enormément d'échos enthousiastes de la part des 73 cavaliers et davantage encore de hennissements d'approbation de la part des montures, sans oublier le bêlement de Bibi, l'inséparable ami des chevaux.

Quadrillée de clôtures, de paddocks, d'une carrière et de tentes, l'entrée du village a été le temps d'un beau week-end ensoleillé, le vrai pays des cow-boys. Venus des quatre coins du département et même de plus loin, convergeant vers Chardogne par les chemins des écoliers, forcément à pas de cheval, les cavaliers ont trouvé le meilleur accueil, tandis que leurs montures étaient rassemblées dans une enfilade d'enclos ou de lignes d'attache.

« C'est un bivouac, un peu comme au temps des cow-boys, qui commence le samedi après-midi pour se terminer le lendemain matin », détaillent les organisateurs. Un week-end équestre inoubliable avec énormément d'animations à destination du public : défilé dans les rues, épreuves de maniabilité et de dressage, jeux de la mariée, du chapeau, de l'ivrogne, numéros de cirque, voltiges cosaques et passages du feu. « Ils ont fait un excellent spectacle », applaudissent des deux mains Pascale et Christian.

Avec 200 plateaux-repas servis, 110 kg de frites et 80 kg de moules, la fête a été complète. L'occasion pour le premier magistrat de féliciter tous les organisateurs, les multiples bénévoles et Delphine Delassue, l'instigatrice avec l'association « Détente et Loisirs » de cette énième manifestation chardonneraise.

Métamorphosé en office de tourisme, le maire n'a pas manqué de souligner, « Il fait toujours beau à Chardogne et il se passe toujours quelque chose de sympa ». Ce que confirment les cavaliers et leurs montures.
 

     
23

  © L'Est Républicain, Lundi le 03 Septembre 2012 / Sport Lorraine / Altviller
Droits de reproduction et de diffusion réservés

CSO amateur, à Altviller

La grande foule
 
C'est au Domaine de la Romazières à Altviller que 300 cavaliers, essentiellement d'Alsace et de Lorraine, sont venus s'affronter dans les catégories ponam, club et amateurs. La première étape des épreuves permettant aux cavaliers de marquer des points pour se qualifier aux championnats de France qui auront lieu à Lamotte-Beuvron. Vingt-cinq épreuves se sont succédé sur ce week-end pour du saut d'obstacles, ces derniers variant entre 50 cm et 1,20 m.

Les résultats Amateur 1 - 1.15 m - Grand Prix barème A + barrage : 1. Matz/Owen Ty Jyca 29.49 ; 2. Landre/Webster 34.39 ; 3. Philipps Kaiser/Robinson du Marais 37.49, tous 0.00 ; 4. Spieldenner/Raffouet de Line 31.18 ; 5. Lutz/Odysee des Forêts 35.15 ; 6. Canin/Ribleur 38.51, tous 8.00 ; 7. Muller/Opale du Lerchenberg 51.07, 20.00. Amateur 2 - Spéciale 1.10 m : 1. Jactel/Quebec du Coran 49.96 ; 2. Goris/Quarolin 50.85 ; 3. Dellenbach/Kenavo de la Lande 51.57 ; 4. Uhlrich/Rubis de Charmois 51.92 ; 5. Urbanzac/Patty de Saint-Henri 51.94 ; 6. Arandes/Oslo de Feyele 53.17 ; 7. Marchal/Oxo de Gercy 54.20 ; 8. Ferlet/Javago du Val 54.59 ; 9. Legrand/Phenix du Meslier 55.95 ; 10. Gapp/Pacha de Charmois 58.16. Amateur 2 - 1.10 m - Grand Prix barrage immédiat : 1. Cahen/Rom Cca de Saint-Henri 34.91, 0.00 ; 2. François/G Jewel's Gift 38.47, 8.00 ; 3. Braun/Gracini ; 4. Dellenbach/Kenavo de la Lande ; 5. Berlinguer/Hautin de Jalesnes. Amateur 3 - 1 m - Grand Prix temps diff : 1. Toillier/Romane de Gy 27.85 ; 2. Thibault/Rasta du Herthi 29.45 ; 3. Sontot/Story du Soutrait 30.62, tous 0.00 ; 4. Dellenbach/Adios Van de Kapel 27.53 ; 5. Dehlinger/Nonce 27.80, tous 4.00. Club Elite Grand Prix temps diff : 1. Sebaa/Pilar du Faubourg 22.05, 4.00.
 

     
24

  © Le Républicain Lorrain, Lundi le 03 Septembre 2012 / STA /
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Domaine de la Forge
 
Une équipe du centre équestre de la Forge a fait le déplacement à la "grande semaine de Fontainebleau". 4 chevaux s'y sont qualifiés et leurs cavalières ont pris part à la grande semaine pour y disputer le championnat "cycle libre des jeunes chevaux". Lors de cette compétition en cycle libre première année, 5 ans, Célia Muller et son poney Toronto de Seille y ont remporté la 3e place. De quoi réjouir son coach Romain Schaefer.
 
A savoir que : La Grande Semaine de Fontainebleau c'est 9 jours de compétition de saut d'obstacles pour 1 700 chevaux de 4 à 7 ans, les meilleurs de leur génération, où se délivrent 14 titres de champion de France et autant de vice-champions et vice-championnes. Derrière ces graines de champions, des éleveurs et des cavaliers professionnels jouent la carrière de leurs montures devant les yeux d'acheteurs potentiels. Cette compétition joue l'avenir sportif de nombreux cavaliers, français ou étrangers et l'avenir de la filière du cheval de sport avec la valorisation de jeunes étalons et juments.
 
L'enjeu est grand pour tous les professionnels ayant oeuvré à former, préparer, dresser chaque cheval. « L'émotion est plus forte à chaque épreuve, à chaque obstacle ». 3 générations (4, 5 et 6 ans) y auront vu le sacre de leur champion et vice champion et championne de France. Le Critérium des 7 ans, SHF (société hippique française) a complété ces finales, dans lesquelles les chevaux de 7 ans méritent une place de choix car il s'agit pour eux, destinés aux sports, d'une année charnière et de l'aboutissement d'investissement et de complicité, ainsi récompensée.
 
     
25

  © Le Républicain Lorrain, Lundi le 03 Septembre 2012 / MTZ /
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Nouvelle championne aux Ecuries d'Olgy
 
Une belle réussite pour Lisa et son cheval Chippie. Photo RL

Aux Ecuries d'Olgy, les cavaliers ont préparé leurs chevaux, depuis de longs mois, pour les championnats de France jeunes chevaux à Fontainebleau.

Parmi eux, Lisa Bourdoncle et sa jeune monture de 5 ans, Chippie de Montsec. Ce couple qualifié dans les concours régionaux était donc parti confirmer ses bons résultats sur un terrain mythique : le stade équestre de Fontainebleau et son légendaire grand parquet, référence internationale, cet immense terrain en herbe impressionne même les plus grands.

C'était sans compter sur le sang-froid et la motivation de Lisa, cavalière junior de 16 ans, entraînée par Josselin Rozaire. Le premier jour, le couple se qualifie aisément pour la 2e manche, grâce à un très beau parcours qui les place 14e sur 168 partants.

Ce bon classement leur permet alors d'accéder à la grande finale, où après un second sans faute réalisé en un temps canon de 60"79. Lisa et Chippie deviennent vice-championne de France. Une belle réussite pour ce couple 100 % lorrain qui envisage sereinement la prochaine saison des concours.

Guillaume Girard-Reydet a terminé 7e avec une première prime dans les 4 ans double sans faute avec son cheval Poupie.
 

     
26

  © Vosges Matin, Lundi le 03 Septembre 2012 / Neufchâteau
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Colo Rando aux pas des chevaux...
 
Pour son dixième anniversaire, Colo Rando et son équipière Évelyne Duhaut, accompagnée de sa fidèle monitrice Émilie Brion, ont fêté dignement l'événement en présentant un gala équestre époustouflant.
 
Paloma a ouvert le bal équestre avec son papa, Germain Picard, au micro.
 
Le public reste le souffle court devant tant de prouesses de l'homme et son cheval.
 
Et panache sur la tête du cheval : la recette sera reversée intégralement pour une bonne cause, celle de l'association de lutte contre la leucémie « Leucem'action », fondée par Manon Picard pour apporter des aides financières à l'amélioration des conditions de vie des enfants de Brabois hospitalisés pour des maladies qui nécessitent une mise à l'isolement pendant les soins. Afin d' investir dans le matériel de communication entre les familles et leur malade et améliorer le confort matériel et moral des enfants atteint de la leucémie et apporter un soutien à leur famille, l'objectif de la nouvelle association créée en début d'année 2012.

Un spectacle qui a débuté en fin d'après-midi avec le passage des cavaliers de l'éperon sous l'oeil avisé du président, José Goncalvès, dans la carrière autour de l'éperon. Tout cela en attendant Nicolas Brodziack et ses « Cavaliers du Centaure » pour un spectacle à couper le souffle.

Un spectacle animé d'une main de maître par l'un des cavaliers du centaure, Germain Picard qui a fait « ouvrir le bal » à sa fille Paloma, timide bout de chou. Elle a parfaitement maîtrisé son destrier devant un public à qui on avait recommandé de limiter les applaudissements pour ne pas effrayer montures et jeunes cavaliers. Une soirée de spectacle avec un podium plein comme un oeuf qui a alterné cavaliers émérites et débutants, sans laisser place à l'ennui. Et sans laisser planer le doute sur les capacités de chacune ou chacun des acteurs sur leurs chevaux, magnifiquement coiffés ou harnachés pour l'occasion.

Dans les coulisses, il suffisait d'observer le maître Brodziack hocher du chef pour comprendre que le passage des élèves d'Évelyne Duhaut et Émilie Brion avaient passé une épreuve à leur mesure, approuvés par un grand professionnel des spectacles équestres qu'il donne à travers l'Europe. Un Nicolas Brodziack qui avait déjà montré son talent sur la scène néocastrienne à deux reprises par le passé. Et qu'on a retrouvé avec plaisir avec deux de ses cavalières et ses magnifiques chevaux de spectacle.

Avec un final face au feu, au sens propre du terme, puisque c'est sous une couverture enflammée que Nicolas a terminé son show équestre... Époustouflant !

L'éperon Néocastrien est présidé par José Goncalvés. Deux monitrices, Évelyne Duhaut et Émilie Brion, dispensent les cours d'équitation à 232 licenciés. Ce qui en fait le premier club de Neufchâteau. Le parc compte 65 chevaux ou poneys qui permettent aux licenciés à partir de 4 ans jusqu'à l'âge de tenir encore en selle, de pratiquer l'un des trois premiers sports les plus populaires en France. Équitation de plaisir, de compétition, toutes les disciplines sont enseignées à l'éperon de Neufchâteau. Randonnées équestres, sauts d'obstacles, toutes les disciplines équestres sont possibles à Neufchâteau.
 

     
27

  © L'Est Républicain, Mardi le 04 Septembre 2012 / Sortir en Meurthe-et-Moselle / Rosières-aux-Salines
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Spectacle équestre
 
Une heure et demie de spectacle.
 
A l'occasion des Journées du patrimoine, l'équipe de spectacle des haras nationaux présentera, sur le site du haras national de Rosières-aux-Salines, un spectacle équestre dans le grand manège du pôle hippique de Lorraine.

L'équipe et son responsable, Loïc Bourdais, du haras national des Bréviaires, seront entourés de leurs cinq étalons, Oswald le boulonnais, spécialiste des cabrioles et autres acrobaties ; Kheir, le barbe arabe, très doué au dressage ; Plume, le charmant petit étalon poney ; le trait du Nord Kaza, la force tranquille avec sa tonne ; et l'anglo-arabe, Pastel d'Olympe, plein d'allure et de chic.

D'autres prestations sont au programme, 1 h 30 de spectacle.

Deux représentations par jour, le samedi 15 septembre, à 14 h 30 et à 17 h ; le dimanche 16 septembre, à 14 h et à 16 h 30. Tarifs, de 5 à 10 EUR. Réservations, tél. 03.83.48.84.50.
 

     
28

  © L'Est Républicain, Mardi le 04 Septembre 2012 / Banlieue Nord / Eulmont
Droits de reproduction et de diffusion réservés

A cheval jusqu'à la Madine
 
Ils ne sont pas prêts d'oublier ces moments-là...
 
Durant deux sessions de quatre jours, Céline Jacquemer, monitrice diplômée d'état et 12 jeunes cavalières et cavaliers âgés de 8 à 15 ans du Haras de Braquemine ont vécu au rythme de leur monture.

Une randonnée équestre de 120 km (aller-retour) qui a sillonné la campagne lorraine pour rejoindre le Lac de la Madine.

« La randonnée se passe sur 4 jours, un trajet (60 km) représente 9 heures à cheval. Tout doit se faire dans le plus grand respect des chevaux. Il s'agit de trouver l'équilibre entre le cavalier (ère), sa monture et la nature » insiste Céline Jacquemer.

Durant leur périple, les 12 cavaliers (ères) ont été suivis par l'intendance de Delphine Picaut, la présidente de l'association des cavaliers de Braquemine.

Cette grande parenthèse équestre a permis aux cavaliers de se rapprocher encore plus de leur monture, mais aussi de développer de nouvelles complicités entre amis. Et bien sûr de faire la fête, le soir, au moment de la veillée.

Ils ont aussi bien profité des activités nautiques qu'offre le site de La Madine.

Pour tous, ce fut une belle expérience.
 

     
29

  © Le Républicain Lorrain, Mardi le 04 Septembre 2012 / MTZ /
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Une gerbe au pied de la statue messine
 
Après Paris, les Cavaliers La Fayette ont gagné Metzafin d'y déposer une gerbe de fleurs au pied de la statuesituée dans le jardin Boufflers, à l'arrière du palais de justice. Photo RL

Quarante-cinq personnes, treize Français et trente-deux Américains, ont participé à la 30e randonnée des Cavaliers La Fayette. Ils ont emprunté des petites routes dans la Vallée de la Loire, de la source du fleuve au mont Gerbier-de-Jonc, jusqu'à Chinon, Chartres et Paris, dans une ambiance de franche camaraderie et d'entraide mutuelle. Une expérience inoubliable, notamment pour ceux qui découvraient la douce France pour la première fois.

À la fin de leur randonnée cycliste, les Cavaliers La Fayette se sont rendus en bus à Paris, au cimetière Picpus, sur la tombe de La Fayette et de Marie Adrienne Françoise de Noailles, marquise de La Fayette, son épouse. Ils y déposèrent un bouquet de fleurs en signe d'hommage et de recueillement.

Après avoir accompagné les Américains à l'aéroport de Roissy Charles-De-Gaulle, sept cavaliers français et une Américaine ont rejoint la Lorraine pour déposer une gerbe de fleurs au pied de la statue La Fayette de Metz, en présence de Jacqueline Nieser, présidente de l'association Lorraine États-Unis, du Dr André Mas, père fondateur du comité La Fayette de Metz et de l'association des Cavaliers La Fayette, et de Pierre Aubert, responsable du comité La Fayette de Metz. La cérémonie était présidée par Antoine Fonte, adjoint au maire chargé des affaires culturelles. L'occasion, pour l'Américaine Robin Jeanne Parks, de chanter la chanson qu'elle a imaginée en l'honneur de La Fayette. Les participants ont entonné ensuite l'hymne américain puis La Marseillaise.
 

     
30

  © Le Républicain Lorrain, Mardi le 04 Septembre 2012 / FOR /
Droits de reproduction et de diffusion réservés
 
Fête du cheval

L'association des Amis du cheval et de la nature organise une journée portes ouvertes ce dimanche 9 septembre à partir de 11 h à son écurie située au bout de la rue de l'Église. Au programme : baptême à poneys, jeux équestres, stand de sellerie, démonstration de maréchalerie, mini-ferme, lamas, et participation de la ferme l'Orchidée de Breidenbach.
 

     
31

  © Le Républicain Lorrain, Mardi le 04 Septembre 2012 / THI /
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Tagada tagada, c'étaient les Dalton !
 
Un attelage de poneys à la crinière digne de figurer dans une pub pour shampooing...Photos RL
 
Lucky Luke, Jolly Jumper et tous les personnages entourant le cow-boy qui dégaine plus vite que son ombre ont fait sensation à la fête de l'Attelage, parallèlement aux prouesses de Ben Hur et des amateurs de maniabilité.
Lucky Lucke, Jolly Jumper et tous les personnages entourant le cow-boy qui dégaine plus vite que son ombre ont fait sensation à la Fête de l'attelage de Puttelange-lès-Thionville, parallèment aux prouesses de Ben Hur et des amateurs de maniabilité.

Des visiteurs par centaines ont eu la bonne idée de venir à la fête de l'Attelage, organisée à Puttelange-lès-Thionville, du moins, à l'écart de la ville, en pleine pampa, par l'association Attelage passion loisirs.

Les Dalton, mus par l'idée de détrousser toutes ces bonnes âmes, étaient sur le site, à fomenter leur mauvais coup. Pas de chance pour eux, grâce au flair infaillible de Rantanplan, Lucky Luke, leur ennemi juré, et les Tuniques bleues étaient sur leurs traces et, au terme d'une course-poursuite effrénée, leur ont mis la main au collet et les ont conduits en prison.

Bond dans le passé, deux mille ans plus tôt, dans une histoire de lutte, de bandit (Messala) et de chevaux, Ben Hur et son attelage ont fait sensation lors d'une course de char sur deux... euh non... une roue, la seconde ayant fait "sécession", ramenant le public à la guerre du même nom figurée par la présence des Tuniques bleues.

La campagne omniprésente, figurée par les animaux de la mini-ferme, les chevaux en nombre, les petits commerces venus se greffer sur la manifestation, la restauration, les viennoiseries, le concours de "crottage", le parcours de maniabilité, les balades en calèche, ont complété l'ambiance festive qui a retenu les visiteurs jusque tard dans l'après-midi.
 

     
32

  © Le Républicain Lorrain, Mardi le 04 Septembre 2012 / Sports /
Droits de reproduction et de diffusion réservés
 
Succès à Altviller

C'est au Domaine de la Romazières, à Altviller, que 300 cavaliers, venus essentiellement d'Alsace et de Lorraine, se sont affrontés le week-end passé avec l'objectif de marquer des points pour se qualifier aux championnats de France. Vingt-cinq épreuves de saut d'obstacles se sont succédé. « L'un des buts est de faire découvrir le cheval au grand public », explique Bertille Guerber, responsable de cet événement. Objectif atteint : le public était nombreux, autour de la piste, pour applaudir cavaliers et montures.
 

     
33

  © Le Républicain Lorrain, Mardi le 04 Septembre 2012 / MTZ /
Droits de reproduction et de diffusion réservés

La voie verte sort des cartons
 
Aujourd'hui, le chemin nord-sud est déjà assez fréquenté. Photo Marc WIRTZ
 
Sur la carte, c'est la grande tache verte au sud-est de Metz. Un espace de 800 hectares, divisé en une centaine de parcelles et traversé par un chemin nord-sud, héritage de la Première Annexion. La communauté de communes du Vernois l'a acheté et s'apprête à l'aménager pour les vététistes, les randonneurs et les cavaliers. Les travaux auront lieu cet hiver. Les 6 km de voie verte apporteront le tronçon manquant à une boucle de 25 km au sud de Metz.
 
     
34

  © Vosges Matin, Mardi le 04 Septembre 2012 / Moselotte / Thiéfosse
Droits de reproduction et de diffusion réservés

L'écurie du Champ du vent : des activités variées
 
Une journée d'inscriptions est prévue à l'écurie du Champ du vent, samedi 8 septembre.
 
Les écuries du Champ du vent ont proposé tout l'été des cours, des stages et des randonnées. Les stages accueillent des cavaliers selon leur niveau. Ils permettent la découverte du cheval, du poney et de l'équitation en passant par la préparation et le passage des galops.

Les stages se déroulent en demi-journée, journée, sur deux jours ou à la semaine. L'été, le centre offre des activités différentes, ainsi le 15 août une randonnée gourmande qui allie balade à cheval et dégustation gastronomique des produits du terroir a permis à dix-huit cavaliers de découvrir de magnifiques panoramas et des produits « made in Vosges » : lard, munster, bluets... sous une belle journée estivale !

L'accueil de centres de loisirs, venus d'Alsace, de Meurthe-et-Moselle, de Belgique bat son plein durant toutes les vacances scolaires : par petit groupe, les enfants et adolescents participent aux multiples ateliers proposés ; découverte du monde du cheval et du poney, voltige avec Nina et Voyou, et ils coiffent la bombe pour grimper sur leur monture, Opéra, Ipso, Rafale... Au programme : une initiation en carrière pour avoir quelques rudiments puis balade en forêt. Les vacanciers ont, eux aussi, investi les écuries pour partager de joyeux moments, promenades à poney avec Pipo, Princesse, Voyou pour les plus petits et à cheval pour une heure, deux heures ou plus pour les plus grands. Certains plus perfectionnistes se sont initiés ou perfectionnés en cours avec Claire, la monitrice des lieux.

Mais l'été prend fin et l'équipe des écuries du Champ du vent, basé au droit de Thiefosse, est mobilisée pour accueillir les amoureux du cheval et du poney à la rentrée de septembre. Une journée d'inscription est d'ailleurs programmée samedi 8 septembre de 10 h à 17 h. Les activités proposées sont ouvertes à tous, enfants et adultes, débutants ou confirmés et ce dès l'âge de deux ans avec l'école « Baby poney. »

Les cours et compétitions reprendront à partir du lundi 17 septembre, après quelques jours de repos bien mérités pour nos fidèles compagnons.
 

     
35

  © Vosges Matin, Mardi le 04 Septembre 2012 / Ajol et Vosges Saônoises / Le Val-d'Ajol
Droits de reproduction et de diffusion réservés

« La Sentinelle » reprend au galop
 
C'est au galop que les activités de « La Sentinelle » vont reprendre. Même si le centre équestre n'a pas manqué d'idées pour animer la période estivale. Tour d'horizon pour la rentrée.
 
Les cavaliers du club de la ferme équestre « La Sentinelle » lors d'un concours à Thiéfosse en juin dernier.
 
Le jeune Simon, fils de Sabrina et Romain, est fier de sa pouliche « Cybel », née en mars dernier.
 
La ferme équestre « La Sentinelle » a ouvert ses portes en juin 2008. Quatre années plus tard, Sabrina et Romain, les propriétaires, ont, non seulement, atteint les objectifs qu'ils s'étaient fixés mais poursuivent le développement tout en innovant.

« Lorsque nous avons acheté l'ancienne ferme en 2008, il y avait beaucoup de travaux à réaliser, la tâche s'avérait rude, mais cela ne nous a pas découragés. Aujourd'hui, nous pouvons dire que les principaux objectifs que nous nous étions fixés sont atteints. Investir pour créer cette ferme équestre dans un cadre de verdure calme et paisible, réserver un accueil de qualité aux cavaliers, aux touristes, aux divers groupes..., propre et sécurisé au maximum. » Les activités à « La Sentinelle » ne manquent pas, elles sont diverses, et depuis le début de l'année 2012, elles sont débordantes.

Tout d'abord, deux naissances ont été enregistrées, celles de « Cybel de La Sentinelle » le 1er mars et de « Caïd de La Sentinelle » le 11 août dernier. Depuis 2008, cela porte à quatre le nombre de naissances dans ce lieu. « Le papa et la maman de Cybel sont deux poneys du club (Samba et Quizz), qui ont déjà eu une pouliche « Appy de La Sentinelle » en 2010, montés par les enfants. Caïd, quant à lui, un magnifique mâle pie, est le fils de Queen, une ponette récemment achetée pour ensuite être montée par les enfants. »

Outre ces naissances, au cours de cet été, plusieurs groupes ont été accueillis. C'est le cas des enfants de la maison des jeunes et de la culture (MJC) du Val-d'Ajol, qui, durant deux jours, ont effectué des promenades à poney, en calèche, ou encore de la voltige. Vingt-cinq jeunes de l'association de Gugnécourt y ont séjourné pour la troisième année, pour cinq jours de pleines activités, et une cinquantaine d'élèves de l'école de Vecoux y sont venus découvrir la ferme équestre lors de leur sortie de fin d'année scolaire en juin dernier.

Une nouveauté a fait son apparition également en période estivale, celle de stages. Trois s'y sont déroulés ayant une durée de cinq jours, avec une dizaine de participants, durant lesquels ils étaient en contact permanent avec les chevaux et toutes les activités qui les entourent : TREC, CSO, balades, rando pique-nique en soirée, découverte et initiation à l'attelage avec « Gigi »... Cette nouveauté sera renouvelée à chaque période de vacances scolaires. La journée portes ouvertes et la kermesse en juin ont été un énorme succès, avec la participation de professionnels, le « Caty Horse Show ». Des créneaux seront toujours consacrés dans la semaine pour des enfants et adultes d'instituts spécialisés, et une session de passage d'examen, appelé les « Galops » aura lieu au mois de novembre pour les cavaliers du club. Le traditionnel concours interne aura lieu dimanche 14 octobre, toute la journée, avec des épreuves pour les cavaliers de tous niveaux. L'entrée sera libre, une buvette et une restauration seront possibles sur place.
 

     
36

  © Vosges Matin, Mardi le 04 Septembre 2012 / Vosges
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Concours d'élevage

Le cheval ardennais de plus en plus vosgien
 
A peine quelques semaines, et le jeune poulain est déjà en compétition avec sa mère.
 
Depuis plus de soixante ans, le grand concours national qui réunit le gratin de la race ardennaise, a pris ses quartiers vittellois pendant trois jours, à pareille époque. Un événement qui séduit toujours autant les amateurs équins et les éleveurs hexagonaux et étrangers qui espèrent bien rentrer avec le titre suprême de champion. Mais cette année, c'est l'élevage vosgien qui a été primé car le champion pour cette session 2012 est un Ardennais de trois ans, Victor des Rappes, la propriété d'Alain Robert de Puzieux. Mais ce dernier obtenait également le titre avec sa pouliche de trois ans, Vodka des Rappes. Un autre propriétaire était aux anges, c'est Bernard Heulluy de Grandvillers qui décrochait de nombreux titres dont trois avec ses championnes, Twist du Dol, une Ardennaise de 5 ans, puis Quizz du Dol de 8 ans et Neva du Dol, une alezane de 11 ans, sans parler d'autres titres et des accessits dans diverses catégories. Preuve que la race est bien implantée dans le département et bien représentée dans ce concours car pas moins de sept propriétaires ou éleveurs départementaux ont défendu leur chance avec succès.

Certes, le Trait ardennais n'a pas la rapidité d'un pur-sang, ni l'agilité d'un sauteur d'obstacles, et pourtant le public est admiratif devant ces sympathiques mastodontes qui peuvent peser jusqu'à une tonne. Et que dire de leurs démonstrations aux travaux de débardages, de tractions, ou simplement attelés à une calèche pour se balader comme le fait l'hôte des lieux thermaux, Jean Jeannot des écuries de Vittel et Montfort. Trois jours de compétition qui se sont clôturés par un grand spectacle sur l'hippodrome avec la grande parade des champions et des finalistes devant un public conquis et charmé.
 

     
37

  © Vosges Matin, Mardi le 04 Septembre 2012 / Vittel
Droits de reproduction et de diffusion réservés

Des poids lourds équins
 
Durant trois jours, les traits ardennais étaient en démonstration dans des exercices de traction, de force et d'obéissance. Un concours national qui n'a rien perdu de son intérêt, depuis plus de soixante ans.
 
L'exercice de traction est toujours suivi avec grand intérêt par les juges qui déterminent la force et l'obéissance.
 
Un petit moment câlin entre un jeune poulain et un éleveur. N'est-ce pas mignon !
 
Pendant trois, les Ardennais ont paradé devant les juges mais aussi le public toujours aussi admiratif.
Certes, ils n'iront jamais aux Jeux Olympiques, ils ne seront jamais les supers cracks des champs de courses, ils ne seront jamais les stars des concours équestres tels que les CSO, le complet, l'endurance, le dressage. Et pourtant ces sympathiques mastodontes forcent toujours autant l'admiration du public comme des professionnels. Ces bêtes de travaux agricoles sont devenues au fil des années de véritables compétiteurs où ils évoluent dans les concours de modèle et d'allures, de force et d'obéissance, d'attelage, de maniabilité et de traction. Depuis 1945, les chevaux ardennais tiennent la vedette sur le site équestre thermal, avec néanmoins une interruption entre 1993 et 1999, et depuis tout ce temps, l'engouement des visiteurs n'a pas diminué et les amateurs restent fidèles au rendez-vous. Ils étaient près de 200 chevaux d'élite de la Lorraine, de la Champagne-Ardenne, de l'Alsace et aussi de la Franche-Comté, de la Bourgogne et de l'Auvergne à concourir pour tenter de décrocher les titres suprêmes et, parmi eux, l'élevage vosgien s'est distingué avec entre autre le titre de champion de l'année 2012 pour l'Ardennais de trois ans, Victor des Rappes, la propriété d'Alain Robert de Puzieux, puis pour ceux de trois championnes de 5, 8 et 11 ans, respectivement Twist du Dol, Quizz du Dol, Neva du Dol de Bernard Heulluy.

Aujourd'hui ces montures qui mesurent entre 1,60 m et 1,65 m et qui peuvent peser entre 700 et 1 000 kg, écument tous les concours pour pérenniser la race. « Nous avons déjà signé des conventions internationales avec la Belgique, le Luxembourg, la Suède... Et depuis cette année, nous avons signé avec la Pologne pour l'exportation de la race. C'est l'une des grandes nouveautés », confirmait Claire Doubre de l'UECRA (Union des éleveurs de chevaux de la race ardennaise). L'utilité de ces robustes chevaux a bien changé car si certains débardent encore du bois, la plupart d'entre eux tractent des calèches ou des carrioles, à l'exemple de celle de Jean Jeannot, des écuries de Vittel et du Montfort, qui est aussi l'hôte des lieux qui a accueilli ce grand rassemblement. D'ailleurs les balades qu'il a proposées dans le parc thermal cette saison et lors de ce week-end équestre ont obtenu un large succès. Pour clore ces trois belles journées, le dimanche après-midi était consacré aux éleveurs lauréats et primés qui ont fait défiler leurs chevaux champions, les premiers prix, les attelages, les Ardennais titrés de la traction et de la maniabilité, devant un public amateur et conquis par la grande parade et le show équin.