GREV
PUCE ELECTRONIQUE ET TATOUAGE : MODE D'EMPLOI

Le tatouage ou la pose de transpondeurs électroniques sont des éléments complémentaires de l'identification des équidés.
A la demande des propriétaires, vous pouvez effecteur un tatouage labial ou la mise en place d'une puce électronique sous certaines conditions.

TATOUAGE
Mode d'emploi

  1. Administrer un tranquillisant.

  2. Mettre en place les caractères dans le composteur de la pince, et faire un essai sur un carton pour s'assurer du bon ordre.
  3. Bien essuyer la ou les lèvres du cheval.
  4. Etaler une bonne couche de pâte à tatouer (noire ou verte).
  5. Mettez en place la pince et la tenir énergiquement fermée pendant quelques secondes.
    Dès que la pince est retirée, remettre une couche de pâte à tatouer et masser énergiquement pour faire pénétrer, cela conditionne la bonne lecture du tatouage.
  6. L'opération terminée, il convient d'attacher l'animal pendant 30 minutes pour l'empêcher de manger ou de boire.

Formalités administratives
Equidé d'origine constatée : Utiliser les imprimés jaunes fournis par le GREV et tatouer les 6 chiffres du numéro SIRE précédés de la lettre correspondant à l'année de naissance du cheval (voir tableau de correspondance).
Le numéro tatoué doit être noté sur le document d'identification.
Equidé d'origine inconnue : Vous devez obligatoirement procéder avant de tatouer à l'identification de l'animal sur la fiche "Identification d'un équidé d'origine inconnue" fournie par les Haras Nationaux.

TABLEAU DE CORRESPONDANCE

H 1995 L 1999 P 2003
I 1996 M 2000 Q 2004
J 1997 N 2001 R 2005
K 1998 O 2002 S 2006

____________________________________________________

TRANSPONDEUR ELECTRONIQUE
Informations techniques et administratives concernant la mise en place d'un transpondeur électronique sur les équidés

Extraits de l'arrêté du 30 Avril 2002 relatif à l'identification complémentaire des équidés par la pose d'un transpondeur électronique.
Le marquage électronique des équidés comporte l'implantation d'un transpondeur dont le numéro doit être unique et non réutilisable.
Avant de réaliser le marquage électronique des équidés, la personne habilitée doit s'assurer que le matériel qu'il souhaite utiliser est agréé.
L'ensemble insert-injecteur est stérile. Le conditionnement de l'ensemble insert-injecteur en emballage individuel à usage unique doit mentionner la date de péremption.
Tout insert dont la date de péremption est atteinte avant son implantation doit être retourné associé au document de marquage par radiofréquence correspondant au gestionnaire du marquage électronique qui en assure l'inactivation et la destruction.
Toute lecture du code du transpondeur d'un insert doit être effectuée au moyen d'un lecteur répondant aux prescriptions énoncées à l'annexe II du présent arrêté et ne doit avoir lieu qu'après vérification du bon fonctionnement du matériel de lecture au moyen d'un essai de lecture du code du transpondeur de l'insert de référence.
La procédure de marquage électronique des équidés permettant l'attribution à chaque animal d'un numéro de marquage électronique, exclusif et non réutilisable, comporte les opérations suivantes :
IMPORTANT
Si le propriétaire du cheval désire l'enregistrement au GREV soit pour les raisons d'assurances, soit pour des raisons de sécurité (recherche des animaux en cas de vol ou de trafic), vous devez nous envoyer une photocopie de la fiche indexel sur laquelle figure le numéro du transpondeur.
  1. La vérification ou l'établissement du signalement de l'animal (ou de sa mère si l'acte est réalisé lors de la naissance de l'animal) par relevé des marques naturelles ;
  2. La vérification du bon fonctionnement du matériel de lecture au moyen d'un essai de lecture du code du transpondeur de l'insert de référence ;
  3. La recherche préalable d'un éventuelle implantation antérieure d'un matériel de marquage par radiofréquence sur l'animal, le cas échéant par recours à un examen radiographique ; sauf dans les conditions prévues à l'article 15 du présent arrêté, toute détection d'un transpondeur conduit à suspendre le marquage de l'animal ;
  4. La lecture préalable du numéro de marquage électronique contenu dans l'insert à implanter, permettant ainsi son contrôle ;
    Tout insert défectueux doit être retourné accompagné du document de marquage électronique correspondant au gestionnaire du marquage électronique ;
  5. L'implantation de l'insert par un injecteur au niveau du ligament cervical au tiers supérieur de l'encolure du côté gauche de l'équidé ;
  6. Le contrôle après injection de la lisibilité du numéro de marquage électronique de l'équidé contenu dans l'insert.

- Le vétérinaire n'est autorisé à utiliser qu'un insert dont la date de péremption n'est pas dépassée.

Le vétérinaire ayant réalisé le marquage électronique d'un équidé doit conserver le volet du document de marquage électronique qui lui est destiné pendant au moins dix ans au-delà de l'année civile en cours.

Si l'insert doit être enlevé à l'occasion notamment d'une intervention chirurgicale dans la région d'implantation, l'animal doit être immédiatement remarqué par pose d'un nouveau transpondeur.

Tout re-marquage par pose d'un transpondeur suppose la vérification préalable par le vétérinaire agréé que le marquage électronique n'est plus lisible ou, quoique lisible, ne peut pas être pris en compte.
Le vétérinaire agréé marque à nouveau immédiatement l'animal par l'implantation d'un nouvel insert au niveau du ligament cervical, au tiers moyen, du côté gauche de l'équidé.
Le vétérinaire agréé remet au détenteur le document de marquage attestant le nouveau marquage par radiofréquence et transmet dans un délai de huit jours au gestionnaire du marquage électronique le document d'identification de l'équidé portant le numéro du nouveau transpondeur afin qu'il mette à jour le fichier national de marquage électronique des équidés et le fichier central zootechnique des équidés et effectue le lien entre les deux numéros de transpondeur.

Le matériel technique utilisable pour le marquage des équidés doit respecter les dispositions techniques suivantes, à savoir que le transpondeur doit être conforme à la norme ISO 11784 et le lecteur à la norme ISO 11785.

Retour au Sommaire